La splendeur du vertige

Thématique du neuvième festival

« La splendeur du vertige », vers tiré du recueil Tu me trompes avec un oiseau de Denis Vanier, évoque bien l’essence de cette programmation qui vous mettra, de bien des façons, en déséquilibre. Isabelle Forest, responsable de la programmation, explique la ligne directrice : « Avec l’idée de souligner le 70anniversaire de Refus global – qui dans la culture et l’histoire du Québec représente une forme d’insoumission, un refus du cadre établi – et avec l’accueil tant espéré des Souffleurs commandos poétiques, des créateurs qui se mettent en situation de vertige, les éléments de ce festival se sont imposés. Un lien existe entre la désobéissance et le vertige, et ce lien peut mener à la création. Plusieurs artistes l’ont manifesté sous différentes formes. Sortir du cadre, c’est sortir de sa zone de confort; c’est la liberté d’expression, le changement, la nouveauté. Le festival, par ses propositions exceptionnelles, souhaite faire découvrir cette splendeur du vertige qui habite la désobéissance créatrice. »