Retour aux auteurs

Anatole

C’est une idée d’abord plastique, ensuite sordide qui matérialise Anatole dans les fantasmes de son hôte, Alexandre Martel. Avec son deuxième album Testament, Anatole revient nous hanter dans toute sa splendeur. Le personnage s’affirme dans toute sa vanité, ratissant toujours plus large pour faire impression sur ses spectateurs, dans une mise en scène de plus en plus immersive. (Photo : Leo Hamel)